GRAND FORMAT : TOP DEPART POUR DICARTECH SUR HAPPY CAPITAL

 

 

Vous étiez nombreux à l’attendre, la levée de fonds Dicartech a enfin débuté sur Happy Capital. Cependant beaucoup d’entre vous se posent encore de nombreuses questions sur Dicartech, si c’est votre cas, pas d’inquiétude, cet article est fait pour vous.

 

QU’EST-CE QUE DICARTECH

Dicartech est une jeune Biotech française fondée en 2017 par Thierry Bouet, Ingénieur disposant d’une trentaine d’années d’expérience dans la R&D au sein du milieu médical, et le Docteur Mathias Jacquet-Lagrèze, anesthésiste au sein du pôle réanimation de l’hôpital cardiologique Pradel de Lyon.

Dicartech a pour objectif d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de chocs septiques et hémorragiques, permettant ainsi de réduire de façon conséquente la proportion de patients qui décèdent des suites de cette infection foudroyante.

Le choc septique ou encore sepsis consiste en l’invasion de l’organisme humain par des agents infectieux qui peuvent être des bactéries, des virus, ou des champignons. Cela se retranscrit souvent par une infection (pulmonaire, gastro-intestinale, pulmonaire, etc..) dont l’agent infectieux se multiplie si vite qu’il va rapidement dépasser l’organe initialement infecté et se propager à l’ensemble de l’organisme. Cela provoque par conséquent une inflammation globale de l’organisme qu’on appelle sepsis ou encore choc septique.

Le choc septique demeure encore aujourd’hui la première cause de mortalité dans les services de réanimation, étant directement impliquée dans plus de 250 000 décès en Europe chaque année.

 

LE CONSTAT

Dès lors que le patient arrive aux urgences de l’hôpital, le diagnostic de l’état de choc septique doit être posé le plus rapidement possible, afin de pouvoir stopper l’inflammation. Actuellement, le moyen le plus rapide pour détecter un choc septique est la mesure du temps de recoloration cutané (TRC).

Pour mesurer le TRC, il suffit de presser la pulpe du doigt ou de l’orteil jusqu’au blanchiment, ensuite, il ne vous reste plus qu’à relâcher et observer le temps que prendra la peau à retrouver sa coloration de départ. Au-delà d’un certain nombre de secondes, on constate une mauvaise circulation sanguine et on pose donc le diagnostic d’un potentiel choc septique.

Le fait est que ce protocole qui est entièrement visuel, est, en plus d’être imprécis et non-systématique, totalement subjectif. Cela constitue un réel problème quand on sait que la détection précoce de l’état de choc septique et l’administration immédiate du traitement adapté sont des éléments clés pour empêcher la propagation de l’infection et la défaillance de plusieurs organes.

On estime à 10%, la proportion de patients, parmi les 250 000 qui décèdent chaque année en Europe des suites de choc septique, dont le décès aurait pu être évité si on avait pu diagnostiquer l’état de choc septique plus tôt.

 

LA SOLUTION PROPOSEE PAR DICARTECH

Conscient de la nécessité de se doter d’un protocole de diagnostic, objectif et efficace, de l’insuffisance circulatoire plus moderne, l’entreprise Dicartech propose un instrument simple d’utilisation, le DICART, permettant de mesurer avec précision le taux de recoloration cutané (TRC) et d’aussitôt poser un diagnostic sans équivoque sur la bonne ou mauvaise circulation sanguine du patient.

Cet outil, le DICART, est basé sur des techniques d’imagerie intégrée et met à la portée de tous les médecins urgentistes la possibilité de mesurer le TRC de manière précise, reproductible et sans aucun doute possible.

 

 

LES POINTS FORTS DU PROJET

Le premier point positif à noter réside dans le fait que l’entreprise Dicartech possède déjà un prototype fonctionnel de leur instrument, le DICART. Cet instrument est breveté aux Etats-Unis et en Europe.

Le second point positif est l’équipe derrière le projet Dicartech. Cette dernière, est constituée de plusieurs médecins urgentistes, qui sont confrontés à cette problématique au quotidien et apparaissent donc comme les personnes les plus à même de trouver une solution viable à ce problème.

Enfin, le troisième point important à retenir est l’existence d’un marché, rien qu’à l’échelle Européenne, de 12 millions de personnes présentant des signes de mauvaise circulation sanguine chaque année, dont 1 million d’entre elles souffrant d’une situation grave.

 

LA LEVEE DICARTECH SUR HAPPY CAPITAL

Il reste encore toutefois plusieurs obstacles à franchir pour Dicartech avant de pouvoir crier victoire. En effet, la société doit terminer la phase de pré-industrialisation et présenter la Version 2.2. du DICART démontrant encore plus d’avancées en termes de performance.

Elle se doit également, en tant que dispositif médical classé 2A, d’acquérir le Marquage CE délivré par L’Union Européenne.

En parallèle, elle va entamer les essais à grande échelle afin d’apporter la preuve à tous les professionnels du secteur médical de l’efficacité de son dispositif, mais aussi mettre sur pieds son circuit de distribution, principalement via des partenariats avec des réseaux de revendeurs en France et dans le Monde.

C’est pour ces raisons susmentionnées que Dicartech souhaite lever 200 000€ sur la plateforme Happy Capital.

Participez dès à présent à la levée de fonds DICARTECH sur Happy Capital via le lien suivant : https://www.happy-capital.com/projet/dicartech/page

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez-nous

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?